Spécialiste des formations en beauté, bien-être et coaching
01.56.95.46.30
MENU

Tout savoir du métier de sophrologue relaxologue

Vous recherchez un métier d'avenir en plein essor ? Alors découvrez celui de sophrologue (praticien du bien-être le plus prisé) en lisant cette fiche métier. Missions, qualités requises, formation, salaire…vous saurez tout.
Métier de sophrologue

Depuis plusieurs années, la sophrologie est un secteur d’activité très dynamique dû notamment au fait que nous accordons davantage d’importance aux activités de bien-être. Aujourd’hui, le sophrologue est même le praticien du bien-être le plus prisé.

Par conséquent, la profession de sophrologue connait un véritable essor. Alors si vous souhaitez vous lancer dans ce métier en pleine croissance, découvrez tout ce que vous devez savoir sur le métier de sophrologue.

Sophrologue définition et missions

La sophrologie intervient dans 4 grands domaines : accompagnement d’un comportement pathologique, accompagnement d’un traitement médical, préparation à un évènement (compétition sportive, examen, accouchement…) et la gestion du quotidien pour apprendre à mieux gérer le stress et l’anxiété.

Le sophrologue, véritable professionnel de la relation d’aide, peut réaliser des séances individuelles ou bien collectives afin d’échanger et de pratiquer des exercices de sophrologie.

Le but de cet accompagnement est d’améliorer le bien-être et la qualité de vie de ses clients. En effet, beaucoup de personnes viennent voir un sophrologue pour retrouver confiance en eux, pour guérir leurs troubles du sommeil, pour se préparer à l'accouchement, pour apprendre à mieux respirer, pour se détendre, pour apprendre à mieux gérer l’intensité de la douleur, pour arrêter de fumer dans le cadre du sevrage…

En plus de ses missions d’accompagnement, le sophrologue prospecte, gère ses rendez-vous, réalise des missions en comptabilité (facturation et encaissement) et en communication pour se faire connaître.

Les qualités d’un sophrologue

Comme le métier de sophrologue est tourné vers l’humain, avoir l’envie d’aider et d’accompagner autrui, savoir écouter, être bienveillant, être attentif aux attentes et besoins des autres, savoir mettre les autres en confiance sont des qualités indispensables. Il faut aussi savoir bien communiquer afin de guider son client vers un état de bien-être.

Pour devenir sophrologue libéral, avoir des connaissances générales d’entreprise est essentiel afin de pouvoir gérer correctement et promouvoir son cabinet de sophrologie. Par conséquent, des notions de comptabilité, de communication, de prospection commerciale sont des atouts pour développer votre activité.

Les séances de sophrologie se déroulant parfois collectivement, vous devez faire preuve de qualités d’animation pour dynamiser le groupe.
Comme un sophrologue peut être amené à effectuer un accompagnement pour des personnes âgées, des enfants, des adolescents et des adultes, être à l’aise et s’adapter à tous est essentiel.

Comment devenir sophrologue ?

Même si la sophrologie est reconnue par l’Etat, elle ne nécessite pas de diplôme d’Etat, contrairement aux métiers de la médecine dite traditionnelle. Le métier de sophrologue n’étant pas réglementé, il n’est pas obligatoire d’obtenir un certificat ou un diplôme en sophrologie.

Cependant, pour devenir sophrologue, suivre une formation en sophrologie est vivement recommandé, afin d’obtenir les connaissances essentielles pour le bon déroulement de son activité professionnelle. C’est aussi un gage de confiance pour les clients.

Certains établissements sont des écoles de sophrologie, d’autres de sophrologie Caycédienne (affiliées à la fédération de son fondateur Alfonso Caycedo) et d’autres d’inspiration Caycédienne.

Pour que vous obteniez toutes les connaissances nécessaires et que vous exerciez le métier de sophrologue, Koréva a conçu une formation sophrologie avec 15 cours à distance.

En savoir plus sur le métier de sophrologue ?

Où exercer ce métier ?

Principalement, un sophrologue a le statut de libéral, soit en ouvrant son propre cabinet individuel, soit en travaillant au sein d’un centre de sophrologie. Il pourra être amené également à se déplacer au domicile de ses clients pour ceux qui ne souhaitent pas se rendre au cabinet ou tout simplement si le sophrologue n’a pas de local.

Même si c’est rare, certains préfèrent choisir le statut salarié et être embauché au sein de différentes structures : entreprises, établissements scolaires, associations, structures médicales (hôpitaux, maisons de retraites, centres anti-douleur…), centres de bien-être et de thalassothérapie…
Selon leurs besoins, ces types de structures peuvent recruter du personnel à temps partiel.

Quel est son salaire ?

Son salaire dépend de son statut. En effet, un sophrologue ne gagnera pas la même chose s’il est libéral ou salarié.
Dans le premier cas, on ne parle pas de salaire mais de chiffre d’affaires sur lequel il doit déduire ses charges et ses cotisations sociales. Le montant de son chiffre d’affaires va dépendre du montant de ses prestations et du nombre de séances par mois.
Pour le deuxième cas, sa rémunération va dépendre du nombre d’heures travaillées, des modalités du contrat (cadre ou non, 13ème mois ou non, primes…) et du type de structure qui l’emploie.

Conclusion

Cette fiche métier vous a convaincu que devenir sophrologue est fait pour vous ? Vous souhaitez vous lancer dans ce métier en pleine croissance ? Alors dès à présent, obtenez toutes les connaissances grâce à notre formation sophrologie à distance.

Pourquoi se former avec Koréva Formation
Ecole sous contrôle pédagogique de l’Etat
Conventions de stage sur simple demande
Facilités de paiement
Aide à la recherche d’emploi
Certificat de compétences apprécié des employeurs
Ateliers pratiques pour mettre en application
Téléchargez gratuitement le guide des formations
Recevez les programmes complets et les modalités des formations en bien-être.
Télécharger le guide
Vous souhaitez être accompagné ?
Un conseiller pédagogique vous rappelle et étudie gratuitement avec vous votre projet.
01 56 95 46 30